LE TEMPLE



Découverte majeure de ces dernières années, le temple de tradition celtique, ou fanum, fut construit entre 60 et 80 de notre ère.
Il aurait été détruit par un incendie, peut-être au début du IIIe siècle. Des temples semblables n'ont été trouvés jusqu'ici que dans quelques grands centres de la Gaule.

Actuellement il ne reste que la base des murs et le revêtement de sol sur lequel les fouilles ont révélé de nombreux éléments en provenance des parties supérieures (tuiles, enduits peints, débris de marbre, de frises et de chapiteaux).


Au centre, la cella (A), sanctuaire réservé aux statues et à la représentation des dieux.

Puis, une galerie couverte (B), lieu de procession.

Enfin, un bâtiment annexe (C), à l'intérieur d'un 3ème mur. La cella s'ouvre à l'est sur une sorte de podium (D).

Vue supposée de la façade est.

Les fouilles des abords, montrent la présence de bâtiments et, peut-être, d'un établissement thermal.


Vue côté ouest
Remarquer la qualité des maçonneries en place.




Base de pilier Ces vestiges, quoique très mutilés, attestent la qualité architecturale de l'édifice


Les enduits peints
Leur examen a révélé un décor très riche :
Au moins une demi-douzaine de tableaux avec de nombreux personnages, une poupe de navire, un personnage agenouillé...
Malheureusement,la faible dimension et la dispersion des fragments n'a permis que des reconstitutions très partielles.
Le style des peintures a permis, en revanche, une datation relativement précise : entre 70 et 77 de notre ère.

Tête de personnage


Tête de bélier Cette tête de bélier en bronze trouvée dans l'enceinte du temple, évoque le culte du dieu Mercure (ou d'un dieu gaulois assimilé)